Description de la filiere PSI*

La filière PSI des classes préparatoires aux grandes écoles


En 2 mots...



  • un bon équilibre entre Mathématiques et Physique. Que
    vous soyez indécis ou sans matière de prédilection,
    vous éviterez une spécialisation prématurée.




  • des intégrations facilitées par des quotas d'admission
    en constante augmentation et par une concurrence moins
    forte (seulement un tiers des classes sont étoilées).




  • en Sup MPSI, une option SI qui repousse le choix en fin
    d'année. Si vous avez des regrets, il vous sera toujours
    possible de revenir vers la filière MP. Mais vous
    conserverez au moins la possibilité d'Ítre orientés en
    PSI ou PSI*.




  • un contenu d'enseignement orienté par l'"esprit
    ingénieur " : pour en savoir plus sur l'intérêt
    de ce contenu et sur l'ambiance dans les classes de
    PSI/PSI*, renseignez-vous auprès des élèves qui les
    fréquentent aujourd'hui.




En détail...



Depuis le 1er Septembre 96, en application de la réforme de l'enseignement en Classes
Préparatoires aux Grandes Ecoles, le Lycée Joffre s'est doté de deux nouvelles classes de Mathématiques Spéciales, les classes de type P.S.I (Physique et
Sciences de l'Ingénieur).

Un programme modernisé et équilibré


Poussées par l'Industrie française (et européenne ), les Ecoles d'Ingénieurs ont souhaité que soit profondément remanié le contenu des programmes
scientifiques enseignés en
Math.Sup.et en Math.Spé., afin de les rapprocher des nouvelles disciplines utilisées dans l'Industrie et la Recherche.

La filière P.S.I se veut donc un peu moins théorique que les autres filières traditionnelles MP et PC ,mais directement en prise avec les avancées
technologiques récentes.
Elle privilégie notamment un enseignement de la Physique s'équilibrant entre ses aspects expérimentaux, et ses aspects de science théorique, faisant appel
à la modélisation
mathématique ; (c'est la raison pour laquelle les Mathématiques y conservent une place très importante).
Cette nouvelle approche de l'enseignement scientifique en Classes Préparatoires ,doit développer chez le futur ingénieur ,ou le futur chercheur ,les savoir-
faire indispensables à la
pratique de métiers en constante évolution.

Des débouchés importants vers les métiers de demain


Les Grandes Ecoles ont, dans l'ensemble, généreusement ouvert la porte de leurs concours aux élèves de P.S.I.. Elles comptent puiser dans ce "vivier" une
population d'étudiants ayant
acquis des connaissances scientifiques solides, mais aussi une aptitude ‡ appréhender les technologies modernes et leurs outils.
En effet, les étudiants de cette filière auront largement abordé les Sciences de l'Ingénieur
(mécanique, automatique, asservissements...), ce qui leur permettra d'aborder ensuite
facilement, des techniques de pointe telles que la robotique, et la productique, que l'enseignement traditionnel français avait un peu tendance à sous-
estimer;

Une voie intermédiaire généraliste


Dans la mesure où un choix définitif entre Mathématiques et Sciences Physiques peut s'avérer difficile pour de jeunes étudiants, peu désireux de se
spécialiser trop tôt, la filière P.S.I
peut offrir une voie intermédiaire entre MP et PC .Elle s'adresse donc, ‡ des élèves soucieux d'acquérir des bases solides en Sciences expérimentales, tout
en conservant un bon niveau
en Mathématiques .Les coefficients des différentes épreuves aux Concours, reflètent d'ailleurs bien cet équilibre recherché chez les élèves de P.S.I..
Les candidats trouveront au Lycée Joffre deux classes de PSI, disposant de laboratoires très bien équipés et prêtes à leur dispenser une formation adaptée à
leurs ambitions.